Aboubacry Baro, PCA du SOAC

«Je remercie l'Union europenne et l'ONUDI»

Il me plait de rappeler le rôle important de partenaires techniques et financiers telles que l’Union européenne et l’ONUDI dans le développement de l’accréditation dans la région. En effetDepuis 2001,l’Union européenne (Ue) accompagne l’Afrique de l’Ouestdans la formulation de projets communément appelés Programmes Qualité exécutés par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI).

D’abord consacré à l’espace UEMOA, de 2001 à 2005 avec un budget de 14 millions d’€, cet appui a été étendu à la CEDEAO et à la Mauritanie de 2007 à 2012 avec un budget de 16,9 millions d’€. Depuis 2014, et suite aux succès des phases précédentes, l’Ue a renouvelé son appui financier, à travers le Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO) doté d’un montant de 12 millions d’€, avec la Commission de la CEDEAO comme tête de file. L’objectif principal du PSQAO est l’appui à la mise en oeuvre de la Politique Qualité et de l’Infrastructure Qualité de la CEDEAO.

Aussi, je saisis l’opportunité de cette tribune que vous m’offrez pour renouveler nos remerciements particuliers à ces deux partenaires stratégiques de longue date de la qualité dans la région. L’un des résultats phare des phases 1 et 2 des programmes qualité est indubitablement la création du SOAC (phase 1) et l’appui à son opérationnalité (phase 2). En effet, plusieurs actions concrètes ont été menées, notamment l’élaboration d’un plan d’affaire, l’élaboration des projets de statuts ou encore la formation de candidats évaluateurs au niveau régional comme dans les états membres. Autre résultat majeur, l’identification et la formation de personnes ressource pour la mise en place de comités d’accréditation en vue d’asseoir un processus décisionnel d’octroi de l’accréditation conforme aux bonnes pratiques internationales, etc. Il est également important de souligner que l’accréditation touche des domaines d’activités multiples et variés ; dès lors, il était nécessaire d’identifier des secteurs prioritaires, ce à quoi s’est attelé la Commission de l’UEMOA en retenant l’agroalimentaire et la biologie médicale.

Ce programme est financé par l'Union européenne

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

 Ce programme est executé par l'ONUDI

Copyright - 2016 - West Africa Quality System Programme