Les ministres en charge de la Qualité dans les pays membres de la CEDEAO valident 53 projets de normes harmonisées (ECOSTANDS)

Réunis à Niamey (Niger) du 19 au 20 octobre 2017, les ministres et représentants des ministres en charge de la qualité des Etats membres de la CEDEAO ont validé 53 Projets Finaux de Normes Harmonisées (ECOSTANDS). La rencontre a enregistré la présence des membres du Comité Technique de Gestion (TMC), des Directeurs des Organismes nationaux de normalisation ou leurs représentants, des membres des bureaux des Comités techniques d’harmonisation des normes (THC), des représentants des institutions parties partenaires (Union européenne, ONUDI, Hellen Keller International) et des membres de la CEDEAO.

Ces projets de normes harmonisées concernent les domaines des produits agricoles (THC1, 03), des produits alimentaires (THC2, 14), des produits chimiques (THC3, 08), des matériaux de construction (THC4, 23), des produits électrotechniques (THC5, 02) et le tourisme (THC6, 03). Après validation, les ministres et représentants des ministres ont recommandé les 53 projets de normes au prochain Conseil des Ministres de la CEDEAO pour leur adoption.

A l’ouverture des travaux, le jeudi 19 octobre, M. Bernard FRIEDLING, Chargé d’Affaires de l’Union Européenne au Niger, a affirmé que « ... l’adoption de ces normes ne peut qu’être bénéfique aux entreprises nationales et régionales et un facteur de leur développement et de leur compétitivité, quelle que soit leur taille ». M. Kalilou TRAORE, Commissaire de la CEDEAO en charge de l’Industrie et de la Promotion du secteur privé, a rappelé que la  réunion était organisée dans le cadre du Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO), qui constitue l’un des programmes majeurs de la Commission de la CEDEAO. « Aujourd’hui, c’est l’enjeu d’une infrastructure régionale de la qualité alignée sur les meilleurs standards internationaux qui se joue... Avec ECOSHAM, la CEDEAO démontre qu’elle a résolument pris en main la question de la normalisation régionale, un outil essentiel et fédérateur au service de l’intégration communautaire », a-t-il affirmé. Pour le Ministre de l’Industrie du Niger, M. Abdou MAMAN, qui a présidé la réunion, les questions de qualité constituent un enjeu déterminant dans la préservation de la santé des populations et de la protection de l’environnement. « Les projets de normes ainsi harmonisées permettront à notre espace économique de disposer d’outils de facilitation des échanges de nos produits qui seront désormais certifiés conformes et par conséquent compétitifs sur les marchés internationaux », a-t-il indiqué, remerciant l’Union Européenne et l’ONUDI pour la mise en œuvre du PSQAO. 

Jeudi, octobre 26, 2017 - 16:30

Ce programme est financé par l'Union européenne

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

 Ce programme est executé par l'ONUDI

Copyright - 2016 - West Africa Quality System Programme